24 juin 2021
La tension continue de monter en vue de la prochaine crise russo-ukrainienne.

Militarisme: la France réalise le premier exercice militaire spatial européen

11 mars 2021
La France contribue à la tendance à la guerre, et en premier lieu dans l’espace.

1 830 milliards de dollars de dépenses en armement en 2020

3 mars 2021
La crise n’a pas freiné du tout la poursuite de la course aux armements, bien au contraire.

Les onglets proposent des liens vers les thèmes actuels de la guerre abordés sur agauche.org, avec éventuellement des liens : guerre d’influence en Méditerranée, conflit arméno-azérie, tensions dans le Pacifique, militarisation générale des principales puissances…

La région du Nagorny Karabkah, une partie de l’Azerbaïdjan peuplé en grande majorité d’Arméniens, a pris son indépendance à la suite de l’effondrement de l’URSS, ouvrant la boîte de Pandore des nationalismes arménien et azéri et de l’épuration ethnique de part et d’autre.
La nouvelle guerre arméno-azérie, dans un contexte de crise, fait de nouveau des peuples et de la Démocratie les principales victimes. La victoire de l’Azerbaïdjan s’est accompagnée d’une satellisation encore plus complète de l’Arménie par la Russie, alors que la population arménienne du Nagorny Karabagh va lentement mais sûrement se faire expulser.

La Turquie est passée du statut de forteresse américaine à un expansionnisme sur une base à la fois islamique et nationaliste, voire ethnique. Le pays intervient en Syrie, en Libye, à Chypre, en mer Méditerranée, en Azerbaïdjan…
La Turquie est ainsi l’un des principaux foyers de tension et au cœur de la tendance à la guerre

GUERRE À LA GUERRE

« Les guerres sont un phénomène barbare, profondément immoral, réactionnaire et contraire aux intérêts du peuple »
Rosa Luxembourg

ICAN – Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires

IPPNW – Association internationale des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire

Le mouvement de la paix agit pour le désarmement, en particulier nucléaire, mais aussi contre la production et les transferts d’armements, pour la réduction des budgets militaires.