Le retour de Marion Maréchal-Le Pen dans la vie politique française

Cela n’est nullement étonnant pour qui suit de près et analyse correctement la vie politique française : le départ de la vie politique de Marion Maréchal-Le Pen était en fait surtout la préparation de son retour. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce retour se fait rapidement, et par la « grande porte ».

L’ancienne députée du Front National a fait parler d’elle de deux manières, qui sont liées. D’une part pour la tribune qu’elle a publiée dans le magazine réactionnaire Valeurs Actuelles. D’autre part pour son intervention lors d’une conférence des conservateurs américains.

Valeurs Actuelles est un hebdomadaire qui a pris une grande importance dans les franges les plus réactionnaires de la Droite française. C’est un magazine d’opinion ayant de l’influence et un grand rayonnement depuis le début des années 2010.

La Conservative political action conference durant laquelle elle s’est exprimée, est également de grande importance. Cela représente un courant du parti républicain américain. Ce sont ces gens qui ont fait élire Donald Trump à la présidence. Le Président américain s’y est d’ailleurs exprimé, ainsi que son vice-président, Mike Pence, la veille. Et ce dernier s’exprimait juste avant Marion Maréchal Le Pen. C’est dire l’importance qui est accordée à cette française.

Sa venue a été commentée par les médias américains, avec notamment la chaîne réactionnaire Fox News présentant favorablement ses propos.

L’objet du discours était de dire qu’elle soutient la ligne « America First » porté par Donald Trump, et qu’elle souhaite en quelque sorte la même chose en France. Le but de ce discours était surtout de faire connaître ses opinions, faire parler d’elle. Elle est en ce moment aux États-Unis pour récolter des fonds afin de financer la fondation d’une École de sciences politiques marquée à Droite.

C’est justement de ce projet dont il est question dans sa tribune à Valeurs Actuelle.

Marion Maréchal Le Pen a mis en suspend ses mandats de représentation politiques pour se placer sur le terrain de la bataille idéologique. Elle entend mener un travail en profondeur, pour former la « jeunesse conservatrice de France ».

Valeurs Actuelles utilise le mot « métapolitique » pour qualifier sa démarche. C’est une notion portée en France par le fasciste Alain de Benoist, du courant dit de la « Nouvelle Droite ». Cela exprime l’idée qu’il faut travailler en profondeur dans la société française, pour y diffuser ses idées, sa morale, sa culture.

Marion Maréchal Le Pen a compris l’ampleur de l’échec et la profondeur du revers subi par sa tante Marine Le Pen lors de l’élection présidentielle 2017. La société française n’est pas prête à accepter l’Extrême-Droite au pouvoir, ni n’est convaincu par les approximations de son projet. La petite-fille de Jean-Marie Le Pen entend y remédier, dans le sens d’une “métapolitique” ultra-conservatrice.

On voit qu’elle a des relais importants, avec une ambition très grande. Il y a clairement de quoi s’en inquiéter et suivre cela de très près.

>> Retour à l'accueil