Université d’été 2018 du PCF à Angers

Le PCF tient son université d’été à Angers et à la lecture du programme, on voit qu’il a encore beaucoup d’ambitions. Les thèmes reflètent l’émergence de toute une génération post-post-communiste pour ainsi dire : on est cette fois plus que bien loin de la question ouvrière, du socialisme comme collectivisation des moyens de production. Le PCF s’est maintenu, mais pour servir de tremplin à autre chose, un autre chose en train de se former.

A noter que les salles du campus universitaire ont été renommées pour l’occasion, souvent avec des figures du mouvement décédées il y a peu. On a ainsi les salles :

-Aragon/Arsène-Tchakarian : Louis Aragon est un célèbre écrivain ayant été une figure historique du PCF pendant la Résistance et après, Arsène Tchakarian est quant à lui un résistant, membre des FTP-MOI et décédé le 4 août dernier ;

-Paul-Boccara : Paul Boccara, décédé l’année dernière, était un historien et un économiste qui fut un haut dirigeant du PCF, ayant notamment théorisé sa critique du « capitalisme monopoliste d’Etat » dans les années 1970 ;

-Antoine-Casanova : Antoine Casanova est un autre historien ayant fait partie de la direction du PCF, il est également décédé l’année dernière ;

-Djamila-Bouhired :Djamila Bouhired est une membre du FLN algérien, ayant fait partie des réseaux organisant des attentats meurtriers dans des lieux publics ;

-Benoît-Frachon : Benoît Frachon fut un haut dirigeant du PCF, ayant participé à la Résistance et dirigé la CGT de 1945 à 1967 ;

– Gerda-Taro: Gerda Taro était une photographe connu pour ses photos de la guerre d’Espagne ;

– Marcelle & René-Hilsum : il s’agit d’éditeurs liés au surréalisme ;

– Dolores-Ibarruri : Dolores Ibárruri fut une responsable du Parti Communiste d’Espagne, connu pour son discours où elle lança le mot d’ordre « No pasaran » ;

– Jack-Ralite : Jack Ralite, décédé l’année dernière, fut ministre PCF entre 1981 et 1984 ;

– Jean-Pierre-Kahane, décédé l’année dernière, fut un mathématicien ; membre du PCF depuis 1946, il en avait dirigé la revue Progressistes consacrée notamment aux sciences.

Vous aimerez aussi...