Le capitalisme désthétise la vie

Le verbe désesthétiser n’existe pas en français, il est pourtant nécessaire. Car à l’ancienne bourgeoisie, gorgée d’esthétisme et de prétention au raffinement, s’est substitué une bourgeoisie avide de consommation superficielle, d’apparence onéreuse mais sans goût.

Bruegel - La Tour de Babel
Bruegel – La Tour de Babel

Auparavant, la bourgeoisie était d’un haut niveau culturel, et c’est vrai il y a peu encore. Les bourgeois étaient élevés, à défaut d’être bien élevés, éduqués avec un haut niveau, un esprit particulièrement aiguisé. C’était vrai il y a plus de cent ans quand les bombistes anarchistes comme Ravachol ne voyaient plus de solution à part le nihilisme, comme dans les années 1980 où la Droite profitait de cadres intelligents, ordonnés, tout à fait cohérents.

Quelle différence avec la vulgarité d’un Nicolas Sarkozy, les rodomontades d’un François Fillon ou le populisme stupide d’un Wauquiez. Même Emmanuel Macron s’avère finalement sans véritable fond intellectuel ni moral, sans expression littéraire et esprit d’envergure.

Cela est propre à toute une époque, celle où le capitalisme va tellement loin qu’il porte son joug non seulement sur les attitudes et comportements de la vie quotidienne, mais aussi sur la vie intellectuelle elle-même, asséchée au plus haut niveau.

Van Eyck - Arnolfini
Van Eyck – Les Époux Arnolfini

La stupidité domine dans la bourgeoisie, et donc dans la société ; l’appréciation pour l’art contemporain n’est pas du mauvais goût, mais pas de goût du tout, et voilà pourquoi cette appréciation ne pénètre même pas les masses, tellement c’est vide. La bourgeoisie pouvait faire passer le message comme quoi l’insipide Victor Hugo, le fade Parnasse, le prétentieux impressionnisme, le laid Picasso avaient du sens : au moins il y avait quelque chose à voir. Désormais, il n’y a plus rien.

Il va de soi que cette désthétisation – encore un mot n’existant pas – de la vie n’est pas un phénomène historique nouveau ; on l’a connu dans les années 1920-1930 déjà. Il prend cette fois des proportions et une profondeur bien plus d’envergure pourtant, de par la domination totale du libéralisme, qui amène à tolérer tout et n’importe quoi, pire à l’accepter, à le reconnaître.

Les frères Le Nain - L’Heureuse Famille
Les frères Le Nain – L’Heureuse Famille

Les rares rebelles ne vont d’ailleurs pas dans le sens de l’esthétisme, mais simplement dans le banal de la laideur, du vulgaire. Il y a ceux basculant dans le LGBTQ+ et se modifiant eux-mêmes au lieu de transformer le monde, en cherchant à être le plus baroque possible afin de se donner une preuve d’exister. Il y a ceux tombant dans un Islam rigoriste qui est une insulte culturelle à la civilisation islamique, son architecture et sa poésie, sa philosophie et sa science.

Il y a ceux tombant dans une extrême-droite se prétendant renouveau et traditionnel en même temps, mais qui ne connaît rien à l’héritage culturel français et est au futurisme ce que les punks à chiens d’aujourd’hui sont aux punks de 1980.

Ilya Répine - Les Bateliers de la Volga
Ilya Répine – Les Bateliers de la Volga

Dans ce panorama de la desthétisation, même les villes ne sont plus des villes. Soit elles se vident en leur centre, soit elles avalent leur environnement en perdant leurs cafés, leurs salles de concerts, leurs lieux culturels, bref aux dépens d’un asséchement complet au profit du sens de la propriété.

Déjà qu’il n’y avait pas grand-chose, désormais on tombe dans le vide, le creux, le néant culturel. C’est le règne de la laideur au nom du refus du Beau.

Mucha - Slavnost svatovitova na rujane
Mucha – Slavnost svatovitova na rujane

Dans un tel contexte, si les artistes ne sombraient pas dans la facilité, l’esprit du lucre, l’appât du gain facile en se vendant à la post-modernité, s’ils assumaient le peuple et l’héritage culturel de ce peuple, seraient un outil essentiel de la réaffirmation du socialisme.

Lorsque la classe ouvrière va se replacer sur la scène de l’histoire, il faudra immédiatement aider ce processus, afin que le socialisme puisse dès le départ souligner sa proposition historique comme développement de la culture, des arts et de la littérature, ce grand rétablissement du sens de l’esthétique.

John William Waterhouse - La Belle Dame sans Merci
John William Waterhouse – La Belle Dame sans Merci
John Collier -Marion Collier (née_Huxley)
John Collier -Marion Collier (née_Huxley)
John William Waterhouse - Hylas et les Nymphes
John William Waterhouse – Hylas et les Nymphes

 

 

No Comments Yet

Comments are closed