Pas de succès pour la manif du 19 janvier 2020 contre la «PMA sans père»

Un nouveau rassemblement a eu lieu dimanche 19 janvier contre le projet de loi de bioéthique, prévoyant notamment l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux lesbiennes et femmes célibataires. Si le peuple y est par définition opposé, il reste passif et ce d’autant plus que l’initiative est seulement portée par la mouvance catholique et de droite de la « manif pour tous ».

Comment la Gauche peut-elle avoir passivement adopté toute la vision du monde sur le plan des mœurs fournie par les capitalistes ultra-libéraux ? Cela en dit long et c’est le paradoxe de toute la période : la Gauche politique française n’est pas libérale en économie, mais elle l’est totalement sur le plan des mœurs. Et elle ne voit pas le problème.

C’est pourtant impossible. Soit on dit qu’il y a des normes, soit on les refuse. Si on les refuse, alors il n’y a plus de société, mais des individus atomisés. Le projet de loi de bioéthique va en ce sens.

La Droite catholique a bien compris qu’elle allait se faire liquider, et voit également une opportunité de chercher à se présenter comme anticapitaliste romantique. Car les gens vont devenir fous quand ils vont s’apercevoir que socialement il n’y a plus de père ni de mère, mais un parent 1, un parent 2, que la biologie est réfutée au nom des droits du consommateur à l’enfant.

La question n’est pas de savoir si va avoir lieu la révolte contre cette idéologie du consumérisme absolu, mais quand. La Droite catholique se place déjà, pendant que la Gauche s’effondre sous les coups de boutoirs post-modernes revendiquant l’idéologie inclusive, la mise en valeur des « racisés », la réfutation de l’hétérosexualité, etc.

Cependant, la Droite catholique est elle-même très abîmée par l’ultra-libéralisme, la nouvelle génération bourgeoise ayant balancé par-dessus bord toute valeur, sombrant dans la décadence totale. Elle a réussi à mobiliser 45 000 personnes environ, mais bien moins que la dernière fois, et la base est ostensiblement ringarde-réactionnaire.

On a ainsi eu la présence remarquée de Louis de Bourbon, duc d’Anjou, prétendant au trône de France… cela ne fait pas rêver les masses. Et la seule proposition de la Droite catholique, c’est de retourner soixante ans en arrière ! Cela n’intéresse personne.

La Droite catholique ne parviendra ainsi jamais à briser le terrorisme intellectuel libéral qui s’est abattu contre les opposants à la dérégulation totale des mœurs en cours. Quiconque ne fait ne serait-ce que remettre en question l’ultra-libéralisme dans les mœurs est présenté comme un facho.

Le graffiti « PMA pour toutes ou on volera vos enfants », tagué à Paris (à Strasbourg St Denis), est exemplaire de cette agressivité sans borne de gens directement au service de l’ultra-libéralisme, mais prétendant lutter contre la réaction et la religion.

Tout cela ne tiendra pas longtemps debout. Soit parce que les ouvriers sauront prendre en charge la défense de la civilisation à l’encontre de l’atomisation individuelle ultra-consumériste… Soit parce qu’une société fondée sur la barbarie de la consommation individualiste forcenée s’effondrera inévitablement. Les deux aspects allant par ailleurs ensemble.

>> Retour à l'accueil

No Comments Yet

Comments are closed