Les filets anti-pigeons meurtriers de Bougival

La question des filets placés au niveau d’un pont d’une départementale à Bougival est exemplaire. C’est un véritable piège pour les pigeons et on en trouve de similaires à travers tout le pays.

Il y a tout à fait lieu de soutenir la pétition destinée à Pierre Bedier, président du Conseil Général des Yvelines (78), ainsi qu’aux élus de ce département. Déjà, parce que le filet placé à Bougival sur le pont de la route départementale D321 est intolérable en soi. Mais aussi parce qu’au-delà de cette question particulière, de tels filets existent partout en France.

Naturellement, il y a de bonnes âmes pour intervenir, mais c’est illégal, très difficile car à plusieurs mètres de hauteur et, qui plus est, parce que les filets sont sacrément solides. En clair à moins d’assumer l’interdit et de disposer d’un bras télescopique de quatre – cinq mètres avec au bout une lame bien tranchante ou une tête de cintre bien solidement accrochée, c’est pratiquement impossible d’intervenir.

Raison de plus d’appuyer, au-delà de toute autre considération, également et quoi qu’on pense d’une pétition, qui a le mérite de faire se mobiliser les gens, de leur faire prendre conscience, d’exercer une pression salutaire. C’est à ce genre de détails qui n’en sont pas qu’on voit qui a un cœur et qui n’en a pas.

Pour signer la pétition -> mesopinions.com

Voici le texte de la pétition :

« Demandons le retrait du filet qui tue des pigeons à Bougival (78)

Auteur(s) :
PAZ
Destinataire(s) :
Pierre BEDIER, Président du Conseil Général des Yvelines (78) et les élu-e-s du département
La pétition

Depuis des mois, des dizaines de pigeons meurent d’épuisement sous le pont de la route D321, du côté de Bougival (Yvelines).

En effet, un filet a été placé sous ce pont par le Conseil Général des Yvelines. Ce filet constitue un véritable piège pour les pigeons, qui parviennent à s’y engouffrer et ne peuvent plus à en sortir.

Par ailleurs, les cadavres restent en suspension dans le filet, ce qui soulève également une question d’ordre sanitaire.

Début avril 2020, PAZ a alerté la Mairie de Bougival, qui se déclare incompétente en la matière, en affirmant que le Conseil Général des Yvelines est le gestionnaire de l’ouvrage (le pont).

PAZ a également sollicité le Conseil Général des Yvelines. Après plusieurs échanges, nous n’avons obtenu aucun engagement concernant l’enlèvement de ce filet, source de souffrance et de mort pour plusieurs dizaines d’oiseaux.

Aux côtés de PAZ, nous demandons au Conseil Général des Yvelines :

  • le retrait du filet sous le pont de la route D321, côté Bougival, dans les plus brefs délais ;
  • la prise en considération de la condition animale au moment du choix des méthodes, afin de favoriser systématiquement une cohabitation pacifique avec les animaux. »

>> Retour à l'accueil

No Comments Yet

Comments are closed