Le gouvernement arrivera-t-il à confiner l’Île-de-France dans les faits ?

  • Post category:Société

La situation sanitaire est tellement catastrophique en Île-de-France qu’un confinement local est maintenant ouvertement sur la table. C’est tard, bien trop tard, et on se demande si l’État sera en mesure de le faire appliquer tellement il a rechigné à le mettre en place, ne serait-ce que partiellement.

Si le gouvernement n’a pas encore confiné l’Île-de-France, ce n’est pas en raison de critères sanitaires. C’est tout simplement qu’il n’osait pas, par peur que la mesure fasse un fiasco, tellement l’indiscipline et l’absence de sens collectif est généralisé dans la région parisienne.

Alors les choses ont continué à empirer depuis plusieurs semaines et cela fait maintenant plusieurs jours que le taux d’occupation des lits en réanimation dépasse les 100 %. Les hôpitaux franciliens sont littéralement débordés, ainsi donc que le personnel hospitalier dont les multiples témoignages sont éloquents. Il y a eu des transferts de patients vers l’Ouest de la France, mais tout cela est artisanal et surtout marginal, car on comprend bien que des patients dans une situation grave (placés sous respiration artificielle et surveillance permanente) ne peuvent être manipulés facilement.

La situation est d’autant plus compliquée que c’est en fait plus de la moitié du pays qui voit ses services de réanimation débordés. Voici la carte nationale produite par le gouvernement montrant le niveau d’alerte par rapport au taux d’occupation des lits de réanimation par région au 16 mars 2021.

On voit du premier coup d’œil que la France est coupée en deux, avec l’Ouest et le Sud-Ouest ayant un taux compris entre 42 % et 58 % (ce qui est énorme), alors que c’est bien supérieur ailleurs. La situation est particulièrement catastrophique pour les Hauts-de-France (120,1%) et Provence-Alpes-Côte d’Azur (111,1%), ainsi donc que dans la région parisienne où le taux est de 102,6 %.

Le taux d’incidence (le nombre de personnes testées positives sur une semaine) est de 250,11 pour 100 000 habitants à l’échelle nationale. Mais en ce qui concerne la région parisienne, il est de 320,72 dans les Yvelines, 356,87 dans les Hauts-de-Seine, 397,76 à Paris, 400,41 dans l’Essonne, 436,5 en Seine-et-Marne, 458,88 dans le Val-de-Marne, 496,01 dans le Val-d’Oise 499,3 en Seine-Saint-Denis.

C’est une catastrophe qui bien sûr empire, sans compter que ces chiffres sont tributaires du bon vouloir ou non de la population qui ne va pas forcément se faire tester en cas de cas contact. Voici la courbe pour la Seine-Saint-Denis, où on voit que le pic de novembre dernier (529 %) est en passe d’être atteint.

Le gouvernement va donc forcément aller dans le sens du confinement de l’Île-de-France, comme l’a annoncé le premier ministre le 16 mars 2021, mais qu’en sera-t-il dans les faits? Car ce sont les faits qui comptent et le capitalisme a façonné des gens individualistes et cyniques…