Les youtubeurs Papacito et Code Rheino appellent à des commandos armés de droite contre la Gauche

La vidéo fortement relayée du lundi 7 juin 2021 est sans ambiguïté.

Le nationaliste d’extrême-droite, c’est typiquement un gros beauf arrogant, une caricature d’homme patriarcal et brutal, à la fois stupide et en même temps capable de briller pour faire aboutir sa stupidité. On aurait pu croire ces dernières années que ce cliché avait disparu, que ce genre de figure s’était effacée au profit d’un nationalisme plus politique cherchant à conquérir électoralement et culturellement la population.

Seulement voilà, même les fachos sont décadents et leur posture « conservatrice révolutionnaire » ne s’élève pas au-dessus des errances d’un Donald Trump. On a avec la vidéo de Papacito et Code Rheino une terrible illustration de comment ces gens existent vraiment, et peuvent avoir un impact. Leur crédo est simple : il s’agit d’adopter une posture anti-culturelle et anti-intellectuelle, valorisant un pseudo bon-sens populaire pour en fait contribuer à tirer la société vers le bas et maintenir les gens prisonniers dans le passé.

C’est exactement le sens de la vidéo de Papacito et Code Rheino, formant une vaste mise en scène. Elle se veut subtile au moyen de l’humour pour dire sans dire, tout en disant, et en même temps mettant les pieds dans le plat de manière franche en utilisant un langage et des mises en scène très violentes, puisque en l’occurrence le mannequin sur lequel il est tiré est censé représenter un « gauchiste ».

https://youtu.be/KHY-01mxxNw

Concrètement, la vidéo est ainsi un appel au meurtre des personnes considérées comme de gauche, au sens le plus large qui soit. Elle est suivie de toute une partie technique avec la présentation d’armes, de la façon de s’en procurer (avec un simple permis de chasse comme prétexte), de quelles munitions choisir, etc.

Code Rheino a produit une seconde vidéo dans la foulée, elle aussi tout à fait clair sur le sens de la démarche : il faut purger la Gauche, bien évidemment assimilée à la fraction libérale post-moderne pro-migrants pro-LGBT, etc., ainsi qu’à Jean-Luc Mélenchon, qui en a profité pour faire un scandale afin de se mettre lui-même en valeur.

Un tel message, un tel niveau d’apologie de la violence gratuite et directe est quasiment inédit depuis de nombreuses années, à part du côté des islamistes prônant le djihad. On pourra tout à fait dire que cela a un impact marginal, que l’immense partie de la population, notamment chez les jeunes, n’en a que faire, n’en entendra même jamais parler, etc.

C’est tout à fait vrai, mais cela ne change rien au problème. Non seulement la vidéo de Papacito et Code Rheino est malgré tout très connue en seulement une journée, alors que Papacito est proche d’Eric Zemmour par ailleurs . Mais surtout, il ne faut pas s’imaginer que le danger fasciste consiste forcément en des millions de militants activistes.

Combien de personnes sont concernées par l’appel à former des commandos armés anti-gauche par Papacito et Code Rheino ? Quelques centaines ? Un millier ? Dix milles tout au plus ? C’est déjà énorme, et largement suffisant pour considérer qu’il s’agit là d’une proposition politico-militaire de grande importance. On peut tout à fait considérer l’existence de quelques bandes armées de droite, sur le mode beauf et viriliste exactement comme le proposent Papacito et Code Rheino (« montez vos équipes »), afin d’accompagner un mouvement politico-culturel de droite plus massif et officiel, s’exprimant notamment électoralement.

Les deux ne sont certainement pas incompatibles et c’est d’ailleurs le modèle historique de la victoire du fascisme en Espagne, parallèlement au coup d’État de Franco. Il y avait un parti électoraliste d’extrême-Droite et une cohorte de petits mouvements violents fonctionnant à la provocation.

L’imagerie de l’Espagne franquiste dans la vidéo appelant à purger la Gauche en France

Il est question ici d’armes et de violence armée, et c’est donc très sérieux. Il existe en France des gens de droite suffisant radicaux pour en appeler publiquement à l’action armée contre les gens de gauche. La réponse ne peut qu’être que démocratique à grande échelle, en cherchant la mobilisation populaire la plus large face à la Droite. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas de dimension militaire, car il s’agit concrètement d’envisager la résistance contre des attaques armées.

Toute personne se situant dans la tradition de la Gauche historique le sait.

Ainsi, nous ne sommes plus à l’aube des années 1930 comme cela a pu être considéré ces cinq ou dix dernières années, nous sommes en plein dans une période similaire à celle des années 1930, avec une crise d’ampleur et un activisme nationaliste de droite « populaire » vindicatif, assumant la violence. La réponse ne peut qu’être portée par la Gauche historique, assumant haut et fort ses valeurs ancrées dans le mouvement ouvrier et en même temps profondément enracinées dans l’époque, avec notamment le fait que les femmes soient aux commandes, avec la cause animale comme référence incontournable.

C’est cela s’opposer réellement à la démarche de Papacito, Code Rheino et autres nihilistes qui sont une honte au pays de Montaigne, Rabelais, Molière, Racine, Diderot, Rousseau…

Articles recommandés