La catastrophe crypto-fasciste continue: 237 000 anti-pass sanitaire le 7 août 2021

Et cela dans une convergence nationale et sociale toujours plus marquée.

Les Français sont bien les plus forts. Dans tous les pays occidentaux, les anti-vaccins et anti-pass sanitaires ont consisté en des troupes d’ésotériques, de nationalistes, de nationaux-révolutionnaires, de complotistes et de confusionnistes… et ils ont été traités tels quels : ils ont été maintenus à la marge.

Nous avons à plusieurs reprises souligné ce phénomène, auquel la France avait, fort heureusement, échappé pendant la confinement.

Et là les Français ont décidé de faire plus fort que tout le monde en soutenant cette marge, en la validant, en la valorisant, en la soutenant par des manifestations de masse. C’est la grande convergence des plébéiens et des populistes, au-delà de toute opposition Droite / Gauche.

Florian Philippot, l’ex-comparse de Marine Le Pen, engrange les succès d’estime avec sa ligne anti-pass sanitaire

Dialectiquement, c’est au moins une bonne chose : les masques tombent et tous les populistes, les plébéiens de la Gauche se précipitent dans les rangs des anti-pass sanitaire, dont le mouvement a clairement comme origine des courants d’extrême-Droite et ésotériques-spiritualistes.

Ce faisant, ils montrent qu’ils sont totalement décomposés et qu’ils ont quitté tout rapport avec la Gauche historique et avec les nécessités de notre époque. L’Histoire fait le ménage. Il faut être pour le pass sanitaire, ou contre le pass sanitaire.

Il faut être pour les anti-pass sanitaires, ou contre les anti-pass sanitaires. Entre les deux, il n’y a rien.

Drapeaux français, de la CNT, du NPA… la déchéance, en l’occurrence à Bordeaux

C’est d’autant plus vrai qu’il y a désormais une ampleur de masse, qui fait froid dans le dos. Avoir plus de gens qu’à la manifestation précédente, c’est déjà marquant. Rappelons qu’il y avait eu 114 000 manifestants le 17 juillet, 160 000 le 24 juillet, 205 000 le 31 juillet, et donc 237 000 le 7 août.

Mais, justement, un 7 août, au moment estival marqué par le plus de torpeur, parvenir à mobiliser et en plus sur une base plus grande… On sent comment l’irrationalisme transporte.

Le Puy-en-Velay, Montpellier, Angoulême, Clermont-Ferrand, Lille, Bayonne, Nantes, Tulle, Strasbourg, Nîmes, Annecy, Toulon, Metz, Aix-en-Provence, Épinal, Avignon, Colmar, Guingamp, Gap, Quimper, Dijon, Marseille, Toulouse, Narbonne, Grenoble, Nice, Angers, Limoges, Paris, Vannes, Perpignan, Bordeaux, Toulouse… La fièvre crypto-fasciste provoque un engouement dans tout le pays.

Le style petit-bourgeois contestataire est aussi vain qu’ignoble

Et beaucoup l’ont observé : la part des femmes était significative dans les manifestations du 7 août 2021. C’est un point à étudier, car si c’est bien le cas, alors le mouvement a vraiment passé un cap dans la société et parvient à mobiliser telle une lame de fond sur une base « élémentaire ».

L’engouement irrationnel petit-bourgeois a-t-il atteint un tel niveau?

Si c’est le cas, un tel phénomène implique une catastrophe à la rentrée. Le mélange « national-social »qui commence à prendre implique un rôle destructeur. Cela va être le moment décisif pour ceux qui portent les vrais valeurs de la Gauche historique.

Vous aimerez aussi...