160 000 anti-pass sanitaire dans les rues le 28 août 2021

La mascarade petite-bourgeoise continue, mais c’est aussi un laboratoire.

Si le gouvernement a comptabilisé, le 28 août 2021, 160 000 manifestants anti-pass sanitaire, ces derniers prétendent avoir été un peu moins de quatre millions. La machine à fantasme tourne à fond, ce qui est logique puisque, comme chez les gilets jaunes, on a l’illusion petite-bourgeoise de mener un combat d’envergure qui va pas moins que changer le régime!

Mais constater ce caractère fantasmatique ne suffit pas. Même en étant en recul par rapport à la semaine dernière, cela fait tout de même beaucoup de monde. Suffisamment pour accaparer l’attention à la fin de l’été et pour former en masse des gens à une nouvelle vision du monde. 222 mobilisations au niveau national, c’est un chiffre important.

Suffisamment pour prolonger le tir et viser début septembre, attendu comme un grand tournant (même si le 11 septembre est la date parfois privilégiée). Et il est évident qu’un éventuel succès modifierait beaucoup de choses, dans une France assez déboussolée. Car les manifestations anti-pass sanitaire peuvent connaître un saut qualitatif. C’est une sorte de gigantesque laboratoire où, à chaque fois, des gens par milliers mélangent tout, massacrent les principes de gauche en les mélangeant à des conceptions populistes ou nationalistes.

Le risque est simple : que cela contribue de manière puissante à l’émergence d’un mouvement « national » et « social », « ni droite ni gauche », bref au style fasciste.

Les gilets jaunes avaient présenté un tel risque et ont d’ailleurs contribué au style fasciste. Le mouvement anti-pass sanitaire peut faire en sorte que ce style fasse l’acquisition d’un dimension de masse.

Ce risque n’est malheureusement pas compris, même si les manifestations anti-pass sanitaire inquiètent et horrifient les gens qui n’ont pas perdu la raison. Elles horrifient de par leur stupidité, elles inquiètent de par l’ambiance délétère qu’elles distillent dans toute la société.

Tout cela produit une France déboussolée et, en cas de réels troubles, les choses peuvent basculer. En fait, cela bascule déjà car bon nombre de gens sont dépassés et tout est en train de changer, avec tout le monde de débordé. Chacun navigue à vue, incapable de se projeter et cela ruine les pensées, cela fait se ronger les sangs, bref plus rien ne semble aller de soi.

C’est un épisode historique d’où beaucoup de choses vont sortir. Il faut que le meilleur ressorte aussi, et même surtout ! Les valeurs de la Gauche historique doivent se voir diffusées et une génération nouvelle doit les saisir. Cela doit enclencher un nouveau processus, capable de refaire en sorte que les masses en France se ressaisissent, commencent à s’arracher au train-train de la vie dans un riche pays capitaliste, aillent vers l’Utopie.

Ce qui se profile, c’est une grande déchirure, à moins que le capitalisme ne repousse encore l’échéance et alors là les choses tourneront très mal, d’un coup, la guerre émergeant comme inévitable conséquence de la bataille pour le repartage du monde.

Vous aimerez aussi...