18 septembre 2021 : chasseurs, anti-pass… des dizaines de milliers de beaufs partout en France

  • Post category:Société

C’est marginal, mais suffisamment puissant pour inquiéter.

Le samedi 18 septembre 2021 a été, comme les samedi précédents, l’occasion de défilés nombreux partout dans le pays. Certes, les anti pass-sanitaire et leurs soutient populistes ou d’ultra-gauche ont raté leur « rentrée ». Ils n’ont pas produit cette grande vague contestatrice attendue et sont de moins en moins nombreux. 80 000 personnes pour cette fois, avec 199 cortèges dans tous le pays.

Ils restent toutefois nombreux et surtout très constants dans leur acharnement anti-social à refuser les mesures sanitaires. On notera d’ailleurs l’incroyable nombre annoncé de 3000 personnels de santé ayant préféré la suspension (donc pas de salaire) à la vaccination. C’est énorme.

Mais ce n’est pas tout puisqu’il y avait également, le même jour, 42 000 chasseurs ou pro-chasse défilant, au nom soit-disant de la ruralité. En fait de ruralité, ces gens assument une mentalité arriéré et barbare, avec en l’espèce la défense de l’horrible chasse à la glu (interdite récemment en France).

16 000 personnes à Mont-de-Marsan, 12 000 à Amiens, 10 000 à Redon, 5000 à Forcalquier ou Caen sont descendus dans la rue en gilet orange fluo pour revendiquer une posture anti-culture et ouvertement beauf. C’est littéralement un grondement de droite qui souffle à l’arrière-plan en France, avec des figures notoires tels le candidats à la présidentiel Xavier Bertrand (qui est aussi président de la région Hauts-de-France) pour soutenir les chasseurs.

Amiens est à ce titre vraiment exemplaire, car cela devrait être un puissant bastion de la Gauche historique en raison de son caractère essentiellement populaire, et c’est en pratique une base pour une posture réactionnaire pesante, arriérée, passive.

De manière générale, de toutes façons, avec les anti-sociaux contre les mesures sanitaires et les chasseurs contre la culture, le fond de l’air ne sent vraiment pas bon en France. Faut-il s’attendre à un « mai 1968 » de droite, d’autant plus avec la vague nationaliste qui se profile avec l’hostilité anti-américaine suite au revers à propos des sous-marins australien ?

C’est en tous cas un sujet que la Gauche doit prendre très au sérieux. Et il faut rappeler ici deux clefs essentiels, qui permettent de distinguer efficacement ce qui est positif et négatif: la question des alliances militaristes pour le repartage du monde, la question animale.