Résumé sommaire du parcours historique de l’Ukraine

Une début d’approche pour qui se tourne vers ce pays.

  1. L’Ukraine a la même origine que la Biélorussie et la Russie : la Rus’ de Kiev, un État slave qui a existé au moyen-âge avant de se faire écraser par l’invasion mongole. Il y a un grand dénominateur commun entre ces trois pays, les « trois sœurs ».
  2. Contrairement à la Pologne (avec une composante litanienne) et la Russie cependant, l’Ukraine n’a pas formé d’État et s’est retrouvé coincée entre ces deux puissances s’affrontant (la Pologne parvient même momentanément à prendre le contrôle de la Russie). A cela s’ajoutent les invasions tatars. L’Ukraine est alors grosso modo devenu un terrain de passage pour des soldats et en réaction apparaissent les cosaques luttant contre les uns et les autres, comme le raconte le fameux roman de Gogol, Taras Boulba.
  3. Finalement, l’Ukraine passe sous la coupe russe dans une sorte d’accord conte la Pologne et les Tatars, devenant une « petite Russie » victime du chauvinisme russe dans l’empire tsariste. L’Est du pays connaît en même temps une immigration russe, voire une colonisation, avec une grande influence de la langue russe.
  4. Une intense affirmation nationale ukrainienne a lieu au 19e siècle, avec comme principale figure Taras Chevtchenko. La révolution russe d’Octobre 1917 permet ensuite la reconnaissance de l’affirmation de la nation ukrainienne : le pays est reconnu tel quel, la langue est enfin développée, la culture se développe, etc.
  5. L’affirmation nationale ukrainienne a eu une tendance à tourner au nationalisme, qui est réprimée mais se réaffirme pendant la seconde guerre mondiale avec un mouvement nationaliste s’alliant aux nazis sous l’égide de Stepan Bandera.
  6. La victoire sur les nazis permet une récupération des territoires ukrainiens encore possédés par la Pologne et la Tchécoslovaquie. Ils sont historiquement les plus éloignés de la culture russe et du mouvement ouvrier, formant le bastion des ultra-nationalistes.
  7. L’effondrement de l’URSS amena l’indépendance de l’Ukraine, qui devint un satellite de la Russie. Le pays est dominé par des oligarques comme en Russie, mais étant en plus soumis à la Russie, il est totalement corrompu, l’économie s’effondre, etc.
  8. Le développement de l’OTAN dans l’Est de l’Europe ainsi que des entreprises occidentales amènent la formation d’un camp pro-occidental en Ukraine. Se tourner en Europe apparaît comme un espoir de développement dans un pays gelé socialement, économiquement, culturellement.
  9. En 2012-2014, une vague de révolte qui fut appelée Euromaïdan amène le renversement du régime pro-Russie. Elle est portée par les gens en ayant assez de la corruption et de l’oppression, par le camp pro-occidental qui prend le contrôle, par les petites mouvances anarchistes et par les puissants mouvements ultra-nationalistes.
  10. Une partie tout à l’Est du pays fait alors sécession en formant des « républiques populaires » de Donetzk et de Louhansk, dans un soulèvement armé touchant toute la région. La Russie en profite pour annexer la Crimée.
  11. Le nouveau régime interdit tout ce qui est relatif à l’URSS et promet le nationalisme le plus agressif, alors que les « républiques populaires » mêlent nostalgie de l’empire soviétique et nationalisme russe.
  12. En 2020-2021 les États-Unis font passer l’Ukraine dans leur orbite et poussent le pays à une adhésion à l’OTAN et à l’affrontement avec la Russie, tandis que cette dernière vise toujours à en faire un satellite de nouveau, sinon à au moins en annexer une partie.

Articles recommandés