Il n’y a aucune raison de croire les accusations de génocide à l’encontre de l’armée russe

« Les pays occidentaux expriment à l’unisson leur effroi » dit Le Figaro, alors que le régime ukrainien se lance dans les pires accusations contre l’armée russe : viols, tortures, meurtres de masse ! Comment s’étonner ? Qu’on se souvienne de ce que la France disait contre l’Allemagne en 1914 : supprimons le militarisme allemand et il n’y aura plus de guerre ! Eh bien là, on a la même chose avec la Russie, présentée comme infernale.

Une preuve de cela est que si on regarde ce que dit le régime ukrainien, on reconnaît aisément le fanatisme le plus délirant. La Russie serait génocidaire avec les Ukrainiens, elle voudrait tous les exterminer, elle aurait toujours agi ainsi, etc. C’est totalement aberrant.

Aberrant, mais fonctionnel. Car l’Ukraine doit servir de chair à canon contre la Russie. Il faut donc fanatiser les masses sur une base nationaliste, diviser les peuples entre eux. D’ailleurs, cela marche dans l’autre sens aussi, car jamais les Russes ne pardonneront à l’Ukraine de lancer de telles accusations, les pires qui soient. Et encore dans l’autre sens, avec un régime russe se présentant comme relevant de l’immaculée conception et dont les actions seraient par définition justifiées puisque ce serait la Sainte Russie à l’œuvre ! Ce que bien entendu, inversement, la nation ukrainienne ne saurait accepter puisqu’elle serait rétrogradée en « petite Russie ».

Tel est le piège, telle est la propagande de guerre, tel est le bellicisme.

Articles recommandés