Non à l’abattage des bouquetins du Bargy!

Sept associations de protection animale (FNE 74 et Aura, LPO, Aspas, AVES, Animal Cross, One Voice) ont émis un double recours juridique contre un récent arrêté préfectoral.

Celui-ci prévoit de tuer jusqu’à 170 bouquetins en Haute-Savoie d’ici à 2030 !

La raison invoquée est sanitaire : lutter contre la brucellose, car il s’agit d’une maladie (extrêmement rare) qui se transmet de l’animal à l’Homme, liée à l’élevage.

Sans surprise, les éleveurs mettent une très forte pression en faveur de l’abattage de ces bouquetins du Bargny : suite à des cas déclarés, ce sont tous les animaux d’un élevage qui peuvent être abattus. Donc autant de potentiels bénéfices qui s’envolent, à leurs yeux.

Alors plutôt que remettre en question leur situation et leur production, ils s’acharnent sur tout ce qui leur rappelle qu’ils mènent une guerre à la vie, à la Nature. Quitte à toujours s’enfoncer dans l’ignominie.

Les bouquetins du Bargy doivent vivre ! La pression anti-démocratique et anti-naturelle des éleveurs doit être combattue et dénoncée sans concession !

C’est un cas exemplaire de comment le capitalisme refaçonne ses besoins, et l’ensemble de la réalité. Cela reflète le besoin d’un changement fondamental, par le Socialisme, pour modifier notre rapport aux animaux et à la Nature en général.

Articles recommandés