L’inexorable interventionnisme de l’OTAN en Ukraine, et donc de la France

Si la Russie considère que l’Ukraine est son annexe, il faut bien voir de notre côté occidental à nous que cette dernière a été utilisée comme plate-forme pour ébranler la Russie, voire la faire tomber. La guerre en Ukraine, ce n’est pas seulement la Russie contre l’Ukraine, c’est aussi l’OTAN contre la Russie. Et rappelons ici que le budget militaire du Royaume-Uni est à lui seul plus grand que le budget militaire russe.

Comme qui plus est la superpuissance américaine compte torpiller la Russie avant son face à face avec la Chine rêvant de prendre sa place de puissance hégémonique mondiale, les choses vont empirer. L’OTAN ne peut qu’ajouter de l’huile sur le feu.

Et là, il faudra bien que les Français basculent d’un côté ou de l’autre – du côté du bellicisme ou de celui de la paix. Ils ne pourront pas dire « on ne savait pas », « cela a été décidé sans nous », « on nous a menti » ou quoi que ce soit de ce genre.

Les médias font tous de la propagande de guerre, l’État français donne ouvertement des armes au régime ukrainien, la France fait partie de l’OTAN, les choses sont assez claires comme cela. Que les Français ne veulent pas le savoir ne change rien à l’affaire.

Les Français risquent donc de se réveiller un jour et de s’apercevoir que leur pays est impliqué dans la guerre en Ukraine de manière irréversible. Certains le sentent – à eux de s’unir et de parvenir à générer une opposition anti-guerre.

Articles recommandés