Adrien Bocquet sur Azov en Ukraine: propagande d’extrême-Droite sur Sud Radio

Un témoignage marquant… relativement mis en scène.

Sud Radio est un média appartenant à Fiducial, dont la figure-clef est Christian Latouche, un milliardaire français très discret, mais souvent considéré comme d’extrême-Droite. Sud Radio, depuis dix ans, accorde d’ailleurs un espace significatif aux thèses d’extrême-Droite. Quand on sait cela, on saisit tout de suite que l’émission avec Adrien Bocquet ne doit rien au hasard.

Celui-ci est un ancien soldat français qui avait connu une mauvaise chute et était devenu paraplégique. Heureusement il s’en est sorti, malgré la très grande gravité de ce qui lui est arrivé. Il raconte son expérience dans Lève-toi et marche grâce à la science (éditions Max Milo). Et en passant à Sud Radio à ce sujet, il raconte comment il a été deux fois en voyage humanitaire en Ukraine. En fait, cet aspect a pris le dessus, tournant à des propos chocs sur l’armée ukrainienne, en particulier les soldats du bataillon Azov.

Il raconte comment il a assisté à des crimes de guerre, ainsi que d’autres faits marquants, comme l’armement venant d’Europe stocké dans des lieux civils à l’insu des gens, ou encore qu’à Bucha il y a eu au moins une part de mise en scène. Des propos accusatoires, lui-même affirmant avoir des preuves en ayant filmé ce qui s’était passé. Cette vidéo a pour cette raison déjà été extrêmement vue en France.

Ce qu’il dit est connu de qui s’y intéresse et Adrien Bocquet peut tout à fait être sincère, même si sur la fin on sent, de par ses propos sur le Donbass, qu’il n’est pas tellement un candide découvrant Azov. Par contre, quand on voit les propos des auditeurs prenant la parole à sa suite, tous plus savamment calculés que les autres, on comprend tout de suite que la séquence est totalement politique, totalement construite, formant clairement une propagande d’extrême-Droite.

Il y a deux possibilités. Soit c’est une anecdote, avec quelque part des gens d’extrême-Droite cherchant à former une contre-opinion, mais sur le tas, éventuellement avec un petit coup de pouce russe. Soit c’est une composante d’une véritable opération de propagande au sens le plus large.

Par exemple, l’un des auditeurs encourage à voir ce que dit Stratpol. Stratpol est une sorte de think tank totalement, fanatiquement pro-Russie, avec à sa tête un Français vivant en Russie. Ce n’est sans pas du hasard. Mais dans quelle mesure cela est-il réellement calculé dans le sens d’une campagne plus massive ?

Il n’en reste pas moins que c’est un épisode marquant, et inquiétant. Non seulement on a un régime français allant à la guerre, mais la seule « opposition » à cette guerre parvenant à s’exprimer réellement, ce serait désormais l’extrême-Droite qui est en fait tout aussi belliciste, mais pour d’autres alliances…

Un scénario cauchemardesque.

Articles recommandés