Des bourgeois partout dans une France perdue

Il y a les bourgeois et ceux qui s’alignent sur eux, dans le style, l’apparence, le sens de la mesure. Et qu’a-t-on vu aux législatives 2022 ? Que des bourgeois, des bourgeois partout ! Même les candidats qui n’étaient pas bourgeois cherchaient toujours à rester dans le cadre, à ne surtout pas heurter, à se présenter à pas feutrés.

La guerre en Ukraine ? La tendance en général à la guerre ? La pandémie ? La question de la situation des hôpitaux et de la Santé en général ? Les dettes immenses causées par la crise issue de la pandémie ? Rien, rien de tout cela !

Car le capitalisme est considéré comme l’horizon indépassable, la société capitaliste française est vue comme d’une stabilité inébranlable, le mode de vie dominant est conçu comme indépassable. Il n’y a aucun projet de civilisation alors que, de toutes façons, les Français seraient bien incapables de s’y intéresser.

Nous vivons là un drame historique, car ce n’est pas la Gauche historique qui a tort, non, c’est la société française dans son ensemble. Cette société française se survit à elle-même ; elle est ébranlée, ses tissus sociaux sont déchirés, son niveau culturel est en chute libre. Elle est un assemblage d’individus ne pensant qu’à leur petit confort consistant à être le moins dérangé possible.

La critique de la civilisation capitaliste prend, dans un tel contexte, une signification toujours plus importante. Elle est essentielle !

Articles recommandés