Jets privés: Kylian Mbappé s’est brutalement coupé de la société française !

Dis moi ton emprunte carbone, je te dirais qui tu es ?

En pouffant de rire à propos des voyages en avion privé, le joueur de football Kylian Mbappé a fait une très grosse erreur : la condescendance.

C’est quelque chose qui ne passe pas du tout dans la société française. Autant on peut reprocher aux Français d’être hypocrites (faites ce que je dis, pas ce que je fais), autant ils n’acceptent pas d’être pris de haut par des gens qui assument de n’en avoir rien à faire des autres et des préoccupations collectives.

On est en France quand même, un pays avec une haute exigence historique !

A l’origine, il y a une question banale en conférence de presse de la part d’un journaliste à propos de la possibilité de prendre le train pour se déplacer à Nantes depuis Paris, plutôt que d’affréter un avion privé. L’entraîneur du Paris Saint-Germain a eu un comportement de beauf tout à fait exemplaire en méprisant la question, puis en répondant de manière provocante qu’il était envisagé par le PSG de se déplacer en char à voile.

Sa réponse est indigne et ce genre de personnage aura intérêt à bien se cacher le jour où le peuple prendra les armes pour faire table rase du passé. C’est typiquement le genre de tête que beaucoup de gens voudront faire tomber. Mais, au fond, c’est assez anecdotique, car le fait que Christophe Galtier soit un beauf n’aura surpris personne, et d’ailleurs personne n’attendait quoi que ce soit de lui.

C’est bien différent en ce qui concerne Kyllian Mbappé, qui aux côtés de son entraîneur a explosé de rire de manière dédaigneuse. Déjà, car celui-ci est jeune et on pouvait s’attendre à un minimum d’intérêt pour la question. Ensuite, car il a un statut de part sa carrière de footballeur et son rôle majeur en équipe de France. D’autant plus que Kylian Mbappé n’est pas connu comme étant quelqu’un de stupide. Au contraire, sa maturité est louée depuis ses 17 ou 18 ans, sa communication est toujours bien maîtrisée et il apparaît comme quelqu’un de raisonnable et pas (trop) déconnecté du monde réel. Que cela soit de la mise en scène ou non ne change rien à l’affaire, car c’est bien entendu l’image qui compte ici.

En termes d’image, Kyllian Mbappé a donc renvoyé celle d’un jeune tellement pourri gâté qu’il n’imagine pas une seconde de ne pas se déplacer en jet privé, au point d’exploser de rire à l’évocation de cette idée. Cela a choqué, bien entendu. Cela a méchamment choqué, même.

On en revient ici à l’hypocrisie des Français. En France, les footballeurs peuvent bien être aussi riches qu’ils le veulent, avoir des grosses voitures, se pavaner sur un voilier à l’autre bout du monde pendant la coupure hivernale, cela ne dérange pas. Par contre, il faut savoir se tenir et y mettre du sien quand il s’agit de faire bonne figure, surtout pour les stars. C’est le (modeste) prix à payer, étant considéré que c’est bien la moindre des choses.

C’est là qu’a pêché Kyllian Mbappé, assumant en fait totalement sa position de nanti coupé de la société française et de ses préoccupations. D’ailleurs, la suite de la conférence est moins connue, mais encore plus révélatrice de cette attitude détestable :

« – Et vous, sur les jets privés Monsieur Mbappé ?

– Comment ?

– Sur les jets privés. Vous, vous en pensez quoi ?

– Oh je pense rien ! [Il rigole encore avec dédain et quitte la conférence de presse sans même dire au revoir]. »

C’est comme s’il avait dit le Covid je m’en fiche, ou bien la crise énergétique ne m’intéresse pas je continuerai à mettre le chauffage à 25°C cet hiver et à chauffer ma piscine privée. Qu’il pense et fasse cela ne dérange pas les français… tant qu’il ne s’étale pas et fait au moins semblant de faire attention !

Cela paraît absurde, totalement hypocrite. Ça l’est en grande partie. Mais au fond, c’est plus subtil que cela en a l’air. Il y a l’idée, tout à fait française, que la volonté transforme la réalité matérielle, et que donc les personnalités ont cette responsabilité de prêcher la bonne parole pour faire changer les mentalités… Dialectiquement, les choses sont censées alors évoluer dans le bon sens, petit à petit, sans brusquer le quotidien.

C’est l’idée des « Restos du Cœur ». Les chanteurs de variété française sont pleins aux as et ont une vie décadente, mais c’est accepté tant qu’ils prétendent donner à manger aux pauvres et éradiquer la faim dans le pays.

Ce qui est marquant ici en tous cas, c’est de voir que l’écologie fait partie des préoccupations françaises dorénavant. On est encore loin du compte, évidemment. Par exemple, tout le monde critique la coupe du Monde au Qatar en novembre prochain avec ses stades climatisés en plein désert, mais personne n’a appelé l’équipe de France à ne pas s’y rendre.

On est très loin du compte aussi quand on entend le président de la République raconter que « la chose la plus efficace » en terme de sobriété énergétique « est de baisser un peu la clim »…

On est encore très loin du compte, mais les Français savent au moins maintenant sur qui il ne faut pas compter pour avancer. Les superstars médiatiques tels que Kylian Mbappé n’apportent rien à la société française et ce n’est pas là qu’il faudra chercher de la substance.

C’est au plus profond des couches populaires, dans le quotidien le plus évident, qu’on trouve en réalité le plus de dignité et de force pour avancer. C’est cela le grand enseignement historique de la Gauche, et c’est vers cela que se tourneront les Français quand ils chercheront de la cohérence plutôt que leur hypocrisie maladive.

Articles recommandés